Home > A Propos de Rome > Culture-romaine > Les sept Collines de Rome

<

Les sept Collines de Rome

Les collines de la Rome Antique sur lesquelles a été fondée la Ville Eternelle : histoire, curiosités et bâtiments antiques.


Le numéro 7 est très récurrent dans la culture romaine. En effet, sept sont les rois de Rome et sept les collines, sur l’une desquelles, le Palatin, selon la légende fut fondée la ville le 21 avril 753 av.J.-C. par Romulus.

 

Les sept collines de Rome, toutes placées à est du Tibre, ont toujours joué un rôle fondamental dans les affaires religieuses, mythologiques et politiques de la Rome Antique. On parle souvent du Janicule et du Vatican, comme de collines romaines, même si les sept collines ne sont que les suivantes :

 

 

 

 

 

AVENTIN
Sur cette colline située au sud de la ville, fut fondée Rome. Elle était divisée en « Aventin », placé entre le fleuve et la vallée du Cirque Maxime et habité des familles de l’aristocratie romaine, et « Aventin mineur », un quartier populaire habité de pauvres gens. Dans la période de la Rome Impériale sur la colline de l’Aventin furent édifiées des nombreuses résidences, parmi lesquelles la domus de Trajan, Adrien et Vitellius, et des bâtiments publiques, comme les Thermes Decianae et les Thermes de Caracalla. De plus, grâce notamment aux bois caractérisant la colline, elle devint un lieu de culte abritant le Temple de Diane et Temple de Minerve. Elle demeura un important lieu de culte même pendant le Moyen-âge, lorsque les temples antiques furent remplacés par les églises de la Sainte-Sabine-en-Aventin, San Saba et Sainte-Marie-du-Prioré.

 

CAPITOLE
Connu également sous le nom de Mont du Capitole (Mons Capitolinus), elle est l’une des collines sur lesquelles fut érigée la ville de Rome. Elle est placée entre le Tibre et le Forum Romain et abritait des temples tels que le Temple de Junon, le Temple de Veiove, le Temple de Jupiter du Capitole (dont la colline prend son nom), le Temple de la Concorde et le Temple de Mars Ultor. Le complexe architectonique du Capitole a subi au cours des années nombre d’interventions, dont la construction de murs de défense contre l’attaques des Gaules en 390 av .J.-C. A travers les portes des murs, le Capitole était relié au Forum Romain. La colline fut ensuite conçue à nouveau au Moyen-âge, lorsque fut réalisée la Place du Capitole par Michel-Ange, le Palais Nuovo et le Palais des Conservatori abritant actuellement les Musées du Capitole.

 

PALATIN
Le nom de la colline du Patin remonte à Pale, le dieu des bergers. Située entre le Forum Romain et le Cirque Maxime, elle est l’une des colline les plus antiques de Rome. C’est justement sur cette célèbre colline que Rome fut édifiée et que les Empereurs Auguste, Tiberio et Domitien avaient leurs majestueux palais. Pendant la République Romaine, le Palatin devint un important lieu de culte, grâce à la construction du Temple de la Magna Mater et des Temples d’Apollon et Veste. Actuellement, la colline du Palatin, constitue l’une des aires archéologiques les plus importantes non seulement de Rome, mais du monde entier.

 

CAELIUS
Le Caelius ou Mons Caelius, est la colline de Rome se trouvant à proximité de l’Esquilin, du Palatin et de l’Aventin et abritant le Colisée. De différentes fouilles démontreraient qu’autrefois la colline abritait des majestueuses résidences, des temples et des basiliques. La colline abritait également des casernes militaires, dont celle de Settimio Severo faisant partie de la Basilique de Saint-Jean-de-Latran. Suite à la démolition de nombre d’édifices du Caelius par Alarico, sur la colline furent édifiés de vastes complexes religieux dont l’église de la Sainte-Marie-en-Domnica et la Basilique de Saint-Etienne-le-Ronde.

 

ESQUILIN
La colline de l’Esquilin, fut annexée à Rome sous l’ordre de Servio Tullio. Les premières ruines d’une nécropole remontent au VIIIe siècle av.-J.-C. Il s’agit de la colline la plus élevée de Rome, se caractérisant de deux quartiers, le Quartier Esquilin et le Quartier Monti, coupées en deux par la Via Merulana qui relie la Basilique de Saint-Jean-du-Latran à la Basilique de Sainte-Marie-Majeure, l’une des quatre basiliques papales de Rome.

 

QUIRINAL
Le Quirinal ou Collis Quirinalis est l’une des collines sur lesquelles fut édifiée la ville. Autrefois, elle faisait partie d’un groupe de collines actuellement disparues. La légende raconte qu’y se trouvait un village de Sabins y ayant érigé un temple consacré à leur dieu, Quirin, dont la colline prend son nom. Sur la colline ont été trouvés de différents temples et lieux de culte, dont le Temple de Mars et le Sanctuaire de Flore. A partir du Moyen-âge le Quirinal abrita en outre, d’importants bâtiments, dont la Tour des Milices, il Convento dei Santi Pietro e Domenico, l’église de Sant’Andrea al Quirinale du Bernin, l’église de Saint-Charles-aux-quatres-fontaines du Borromin, l’église de San Silvestro al Quirinale et le Palais de la Consulta. En 1730 fut édifié sur cette colline le Palais du Quirinal qui depuis 1948 est la résidence officielle du Président de la République italienne.

 

VIMINAL
Le Viminal, faisant partie du Quartier Monti, est la plus petites des collines de Rome et prend son nom des plantes d’osier (vimini en italien) dont la colline se caractérisait. Ainsi comme le Quirinal, même cette colline fut annexée à la ville par Servio Tullio. Sous le règne de Dioclétien, elle abritait des thermes sur les restes desquels en 1561 Michel-Ange réalisa la Basilique de Sainte-Marie-des-Anges. Actuellement, la colline abrite également le Théâtre de l’Opéra, la Place de la République et le Palais du Viminal, le siège du Ministère des Affaires Intérieures.

Suggestions


There are no advices. Login to insert a new one!

Social Advices