Home > A Propos de Rome > Personnages-célèbres > Gian Lorenzo Bernini

<

Gian Lorenzo Bernini

Gian Lorenzo Bernini (Bernin), la biographie, les peintes, les sculptures et les chefs-d’œuvre de l’un des artistes les plus appréciés de l’histoire de l’art romain et italien.



Gian Lorenzo Bernini (Bernin en français) est un des artistes les plus emblématiques de la ville de Rome. Architecte, sculpteur et peintre de renom, le Bernin a collaboré avec des maîtres du panorama artistique italien et international et nous a offert un patrimoine artistique et culturel composé des œuvres et des monuments parmi les plus appréciées du monde.

 

BIOGRAPHIE
Gian Lorenzo Bernini
naît à Naples le 7 décembre 1598 mais très jeune, s’installe à Rome où il travaille dans des chantiers. Vers l’année 1605 il participe aux travaux ordonnés par le Pape Paul V, en réalisant l’une de ses œuvres les plus appréciées, l’ « Assunzione della Vergine », actuellement abritée dans la Basilique de Sainte-Marie-Majeure.

 

La Renaissance fut pour Rome un période de prospérité tant économique qu’artistique, ce qui permit de financier nombre d’œuvres publiques, réalisées par les architectes et les sculpteurs les plus appréciés du panorama italien. Tout cela permit un échange et une collaboration artistique et technique extraordinaire, bien évidente dans les œuvres du Bernini.

 

OEUVRES
Les premières œuvres du Bernini, révèlent déjà le grand talent de cet artiste napolitain. Ses premières œuvres, notamment l’  « Apollon et Daphnée » et la « Capra Amaltea » sont inspirées de la sculpture hellénistique et de l’art du Caravage duquel il prend l’attention à la réalité, comme le témoignent les « Quatre Saisons » voulues par Leone Strozzi. L’église se la Sainte-Prassède, renferme en outre des bustes-portait de Santoni et du Vigevano.

 

Les ouvres qui consacrent l’artiste à son renom sont sans aucun doute les soi-disant  Gruppi Borghesiani  ordonnés par Scipione Borghese, l’évêque de renom international, connu pour étant le mécénat de Bernin. Bernin réalise quatre personnages, trois inspirés de la mythologie et un de la Bible. Font partie du premier groupe l’  « Enée et Anchise » (1618-1619), le « Ratto di Proserpina » (1621-1622) inspiré de la Métamorphose d’Ovide, le « David » (1623-1624) qui atteigne les 170 cm de haut et l’  « Apollon et Daphnée ». Toutes les sculptures faisant partie des Gruppi Borghesiani sont conservées dans les salles de la Galerie Borghèse. C’est justement grâce à ces œuvres de si rare beauté, que Bernini devint l’un des artistes les plus renommés et appréciés de Rome et que tout le monde ait l’occasion d’apprécier ses qualités dans la reproduction d’ombres et de dimensions inspirées de la réalité. Pour toutes ces raisons, le nombre de Papes et Seigneurs lui commandant des portraits en marbre ou sur la toile (les bustes-portrait), s’éleva de plus en plus.

 

En 1621 le Bernin obtint la Croix de l’Ordre du Christ pour avoir réalisé le « Portait de Grégoire XV ». Entre 1630 et 1635 il réalisa le buste-portait de Costanza Buonarelli, l’épouse d’un de ses élèves et aimée de l’artiste. Mais c’est avec l’élection du Pape Urbain VIII qu’on assiste à la consécration artistique du Bernin.

 

En effet, c’est en cette occasion qu’il collabore avec d’artistes de renom, dont Pietro da Cortona, l’un des artistes les plus réputés du baroque. Mais l’occasion la plus précieuse et importante pour cet artiste polyvalent, lui fut offerte par le Pape Urbain  qui lui confia la réalisation de la majestueuse Basilique de Saint-Pierre qui renferme le « Baldaquin de bronze » composé de quatre colonnes et le Sépulcre d’Urbain VIII.

 

En 1630, suite à la mort de Carlo Maderno, à Gian Lorenzo Bernin sont confiés les travaux de la Place Barberini, au milieu de laquelle il réalise la Fontaine du Triton, emblème de l’art baroque, en 1642. L’année suivante sous le Pontificat du Pape Innocent Pamphilj, Bernin réalisa sur la Place Navone une autre œuvre superbe, la « Fontaine des Quatre Fleuves » décorée avec une obélisque et les quatre statues allégoriques des fleuves. A l’honneur du Pape, il réalisa aussi le buste d’Innocent X, actuellement conservé auprès de la Galerie Doria Pamphilj.

 

Sous le Pontificat d’Alexandre VII Chigi, au Bernin furent confiées nombre d’œuvres en collaboration avec des artistes de renom, dont Rinaldi et Pietro da Cortona, y compris : la réalisation de la Place du Peuple et de l’église de Sant’Andrea al Quirinale, ordonné par Camillo Pamphilj et le portrait de Louis XIV réalisé pendant son séjour en France.

 

Gian Lorenzo Bernini, autrement dit le Bernin, meurt le 28 novembre 1680 après avoir terminé sa dernière œuvre, le buste du Christ abrité dans le couvent de Saint-Sébastien-hors-les-Murs, à Rome. Parmi ses œuvres les plus remarquables il y a : la « Collegiata di Santa Maria Assunta » et le Palais Chigi d’Ariccia, la « scala regia » du Vatican et la Fontaine de la Barcaccia de la Place d’Espagne. Les chefs-d’œuvre réalisées par le Bernin à Rome sont actuellement abritées dans les musées italiens et étrangers les plus réputés, dont le Musée du Louvre de Paris, le Musée Thyssen-Bornemisza de Madrid, la National Gallery et le Victoria and Albert Museum de Londres.

Suggestions


There are no advices. Login to insert a new one!

Social Advices