<

Ariccia

La visite du village d’Ariccia est l’occasion de vous accorder une agréable journée entre histoire, art et produits régionaux, comme la délicieuse “porchetta di Ariccia”.


Ariccia est un village faisant partie de la région des Castelli Romani (les Châteaux Romains en français) et confinant avec les villages d’Albano Laziale, Castel Gandolfo, Marino et Genzano di Roma. Ariccia, ainsi comme d’autres villes des Colli Albani est abritée dans le Parc Régional des Castelli Romani.

 

Célèbre pour ses origines antiques liées à des légendes extraordinaires, comme le dit Virgile dans son Eneide, à Ariccia se trouverait le corps de l’héros grec Oreste. Ariccia a été longtemps la destination privilégiée d’artistes et écrivains,  y compris : Orace, Jean-Baptiste Camille Corot, George Inness, Franz Ludwig Catel, JMW Turner, Mikhail Lebedev et Richard Wilson.

Ariccia attire nombre de touristes venant visiter le bourg antique, mais aussi à déguster la « porchetta », la viande de porc cuite lentement au four avec des herbes et du fenouil : un produit typique d’Ariccia, renommé dans le monde entier.

 

HISTOIRE D’ARICCIA 
Comme le démontrent les pièces archéologiques remontant à il y a 14 siècles, les origines d’Ariccia sont antiques. Pendant des années la ville a dû combattre pour le maintien de son indépendance, dont par exemple, la Bataille d’Ariccia du VIe siècle. Son climat et sa position à mi chemin entre le Lac d’Albano et le Lac de Nemi, font d’Ariccia une destination touristique de renom dès l’antiquité, lorsque on passait par Ariccia pour rejoindre de temple du dieu Diana à Nemi.

 

Au Moyen-âge la ville fut pillée et les attaques se poursuivirent jusqu’à 1473 lorsque la ville passa sous le contrôle de la famille Savelli. Ensuite, elle passa à la famille Chigi qui en réorganisa l’architecture à l’aide de deux grands architectes : Gian Lorenzo Bernini et Carlo Fantana. La seconde moitié du XVIIIe siècle, fut pour Ariccia une période de forte prospérité, notamment lors du Grand Tour d’Italie, à l’occasion duquel, la ville fut visitée et appréciée par nombre d’artistes de renom international. Pendant le XIXe siècle, la ville subit des modifications importantes suite au renouvellement de la Via Appia sous l’ordre du Pape Pie IX.

 

QUOI VISITER A ARICCIA 
Collegiata Maria S.S Assunta in Cielo : consacrée le 16 mai 1665 par le Cardinal Flavio Chigi, la collegiata fut entièrement réalisée par Gian Lorenzo Bernin. Le plan rond de l’église s’inspire du Panthéon de Rome. L’église renferme d’œuvres importantes, dont l’Assunzione al cielo della Madonna, de Guglielmo Cortese, seize anges de stuc qui s’étendent le long du corniche, de Giuseppe Naldini, un tableau de San Tommaso da Villanova de Raffaele Tannini, La Sacra Famiglia di Ludovico Gimignani, le Saint Antoine de Padoue de Giacinto Gimignani, le Saint François de Sales de Taruffi, la Trinité avec Saint Augustin de Bernardino Mei, le San Rocco d’Alessandro Mattie et une statue de bois figurant la Santa Appollonia, voulue par la Princesse Isabel en 1629.


La piazza di corte : Cette place de style baroque a subi nombre d’interventions, auxquelles participa le Bernin. Entre 1662 et 1664 on réalisa l’Assunta, du printemps à l’hiver 1664 on aplanit la place et en 1665 on démarra la restauration de la Fontana delle tre cannelle et les travaux pour la réalisation des Stalloni.
Appia Antica e Tempio di Diana: Tra la tomba detta “degli Orazi e Curiazi”, nel territorio di Albano e Colle Pardo, l’Appia Antica percorre trasversalmente la Valle di Ariccia staccandosi dall’attuale percorso della Via Appia Nuova. Qui sono stati ritrovati alcuni sepolcri romani, rovine di costruzioni termali e un tempio di epoca tardo-repubblicana.

 

Appia Antique et Temple de Diana : Entre le tombeau dit « des Horaces et des Coriaces » à Albano et Colle Pardo, l’Appia Antique s’étend le long de la Vallée d’Ariccia où actuellement s’étend la Via Appia Nuova. Ici, ont été retrouvés des sépulcres romains, des ruines de thermes et un temple d’époque républicaine.

 

Parc Chigi : le Parc Chigi a été longtemps la destination privilégiée et une source d’inspiration pour nombre d’artistes et intellectuels, y compris Goethe, Stendhal et D’Annunzio. Le jardin fait partie de l’antique Nemus Aricinum de Diana et conserve un bois de chênes, érables et houx. Il y a un siècle, la famille des Chigi apporta les majestueuses séquoias et au XVIIIe siècle Bernin et Fontana y réalisèrent des fontaines, des routes et des sculptures.

 

Eglise de San Nicola : Dans le centre historique du village, à coté du siège de la Mairie récemment reconstruite, se dresse l’église de San Nicola, réalisée par le Bernin en collaboration avec son frère Luigi, sur les restes de l’antique Collegiata. Au cours des travaux, on a retrouvé un temple d’ère républicaine, probablement un Capitolium remontant à 81 av. J.-C. toujours visible sur la place.

 

Pont d’Ariccia : ce pont monumental daté du XIXe siècle se trouve sur la Strada Statale 7. Il relie la Via Appia entre Ariccia et Albano Laziale. Le 1er février 1944 le pont et la tour carrée du Palais Chigi furent détruits suite aux bombardements anglo-américains.

 

Palais Savelli-Chigi : Le Palais Ducal d’Ariccia est un exemple superbe de résidence baroque intacte. Les travaux du Palais furent démarrés au XVIe siècle par la famille des Savelli et puis continués par les Chigi qui les confieront à Gian Lorenzo Bernini et à son élève Carlo Fontana, au but de réaliser une magnifique résidence de style baroque. Le palais renferme d’importantes sculptures et tableaux remontant au XVIIe siècle. C’est ici en outre, que le metteur en scène Luchino Visconti réalisa le tournage du célèbre film « Il Gattopardo ». Actuellement, le bâtiment abrite un musée et un centre culturel.

Pour plus d’infos concernant les horaires et les services, visitez le site officiel du Palazzo Chigi in Ariccia.

 

Locanda Martorelli : Ce bâtiment est l’un des plus aimés par les habitants du village, car il garde la mémoire d’artistes célèbres qui par leur œuvres ont diffusé partout le renom des Castelli Romani. Depuis 1988 la « Locanda Martorelli » a été restaurée est gérée par la Mairie d’Ariccia. Elle abrite des expos et des événements culturels.

 

Palazzo Primoli : Situé au bout de la rue centrale d’Ariccia, face à l’église de San Nicola, ce bâtiment appartint à Carlo Luciano Bonaparte, prince de Canino et frère de Napoléon. Au XXe siècle, ce Palais de style néoclassique fut la résidence de Marcel Prévost, Gabriele D'Annunzio, Eleonora Duse, Matilde Serao e Aristide Sartorio. 

 

Sanctuaire de Galloro : Le prince Paolo Savelli, le seigneur d’Ariccia, ordonna la construction de l’église de l’Immacolata Concezione. Lorsque le Cardinal Fabio Chigi devint Pape, confia au Bernin la réalisation de la collegiata et du Sanctuaire de Galloro.

 

Pièces archéologiques : Dans l’époque impériale, le long de la Via Appia furent bâtis nombre de temples, thermes, forums et édifices publiques qui s’étendaient jusqu’au Temple de Diana, sur les rivages du Lac de Nemi. Des restes de palais antiques et de résidences impériales sont toujours visibles dans les aires archéologiques de la région, notamment dans la villa de l’Empereur Vitellius (69 apr. J.-C.).

 

COMMENT ARRIVER A ARICCIA
En Voiture :
Autoroute A1 (E45). Sortie Monte Porzio Catone. Du Grande Raccordo Anulare prenez la Via Appia et continuez en direction d’Albano. Traversez le centre-ville et rejoignez Ariccia.
En Train :
Prenez le train à destination d’Albano à la Gare Termini. D’ici, prenez l’autocar CO.TRA.L. vers Ariccia.
Pour de plus amples infos consultez le site de la Mairie d’Ariccia.

Suggestions


There are no advices. Login to insert a new one!

Social Advices