<

Gaeta

Gaeta est la destination idéale pour ceux qui aiment le relax, les petites plages et la mer cristalline ! Découvrez comment planifier votre séjour dans cette petite station balnéaire de la côte du Latium.


Gaeta est l’une des destinations estives préférées des touristes italiens et étrangers. Le terroir de Gaeta s’étend le long de la côte du Latium sur la Mer Tyrrhénien. Les opinions concernant l’origine du nom « Gaeta » demeurent les plus diverses. Selon Virgile (Enéide, VII), Caieta était le nom de la nourrice d'Énée qui aurait été enterrée à cet endroit. D’après Strabone, par contre, le nom vient du Grec Kaietas (torrent), un terme utilisé des pêcheurs pour indiquer le golfe de Gaeta. 


La localité balnéaire célèbre pour ses plages, est également riche d’art et d’histoire : il suffit de penser au Sanctuaire de la « Montagna Spaccata ». De grand intérêt architectonique est également la zone du centre-ville de Gaeta, avec ses portes, ses ruelles et ses églises antiques. Ne manquez pas de vous balader le long des plages de Gaeta et observer de haut le grand patrimoine historique près de la mer.  


 

HISTOIRE DE GAETA

 

Dès l’époque romaine Gaeta était considérée comme étant un lieu idéal où passer les vacances d’été. Tout le long de la côte et sur les collines de Gaeta et Sperlonga, il est possible d’admirer de vastes villas et jardins, ainsi que des temples et des mausolées, témoignant la présence des familles nobles de la Rome antique, dont la famille du consule Lucio Munazio Planco et Lucio Sempronio Atratino.

Au Moyen-Age, Gaeta devint un castrum en position stratégique et commença son activité de commerce maritime dans la mer Méditerranée. Depuis 1032, elle devint la deuxième ville du royaume, grâce à la domination sur différentes populations (Normandes, Suèves, Anjouan, Aragonaises). La présence à Gaeta des souverains romains, porta à la construction de grands édifices civils et religieux, dont le célèbre château de Gaeta qui dominant la colline.



La domination espagnole de la ville (jusqu’à 1707) a modifié beaucoup la ville de Gaeta, dans le biais des grandes œuvres de défense, réalisées par Charles V (1538). En 1734 Charles de Bourbon (Bourbon de Naples) conquit la ville et y resta jusqu’à 1861 à la veille de l’Unification de l’Italie. Le 25 novembre 1848 le Pape Pie IX trouva abri à Gaeta, en fondant ainsi le second Etat de l’Eglise. La Seconde Guerre Mondiale représenta une période dramatique pour la ville de Gaeta, car furent détruites nombre d’habitations et d’édifices historiques. Dans les années suivantes, la ville devint l’une des localités touristiques et balnéaires les plus animées de la côte du Latium.

 


QUOI VISITER A GAETA

 

Cathédrale des Saints Erasme et Marciano : l’église donne sur la rue et présente une façade en style néo-gothique. Le Campanile en style arabe, réalisé par Nicola D’Angelo, remonte au XIIe siècle. A l’intérieur de la cathédrale se trouvent des sarcophages d’époque romaine et deux bas-reliefs de marbre, figurant l’histoire de Jonas et le monstre.

 

Temple de Saint François : il a été construit en 1222 par le Saint François d’Assisi. La structure actuelle en style gothique est constituée de trois nefs riches de vitraux.  

 

Sanctuaire de la “Santissima Annunziata” : l’église fut consacrée en 1352. La dernière reconstruction en style baroque datant du 1624, fut réalisée par Dionisio Lazzari, ainsi que l’autel Majeur. L’intérieur à une nef se fait remarquer pour la couleur bleu des parois, les tableaux de Sebastiano Conca et l’abside rectangulaire entourant l’autel d’Andrea Sabatini Salerno.

 

Eglise de Saint Jean à la Mer : la coupole de l’église est réalisée en style arabe et le sol se présente incliné, afin de permettre à l’eau de la mer de s’écouler en cas de marée haute. L’intérieur à croix grecque abrite de nombreux fresques remontant au XIVe siècle.

 

Sanctuaire de la “Santissima Trinità” (connue sous le nom de Sanctuaire de la “Monatagna Spaccata”) : il se trouve entre deux bandes de roche qui rejoignent la Grotta del Turco. Selon la légende, la montagne s’est divisée en deux parties, lors de la mort de Jésus-Christ, lors qu’il coupa en deux le voile du temple de Jérusalem. Dans le sanctuaire sont vénérés les papes, dont Pie IX, les rois, les saints, dont Bernardin de Sienne, Ignace de Loyola, Leonardo da Porto Maurizio, Saint Paul-de-la-Croix. 


 

Château Angioino-Aragonese : les premiers témoignages concernant le Château de Gaeta, remontent à l’époque des luttes entre le Pape et Frédéric II de Savoie, qui y séjourna à plus reprises. Le Château s’étend pour environ 14.100 mètres carrés. Son nom est dû à la présence de deux bâtiments reliés, l’un appelé “Angioino” édifié pendant la domination de la famille des Anjoi et l’autre « Aragonese » construit sous l’ordre de l’Empereur Charles V à l’effet de défendre la ville de Gaeta des attaques ennemis.


Le Palais “de Vio” (Musée Diocésain et Palais de l’Archevêque) : il a été érigé par l’Archevêque Tommaso de Vio, Archevêque de Gaeta pendant la Renaissance. A l’intérieur, se trouve le Musée Diocésain abritant des œuvres provenant d’autres églises, dont le Couronnement de la Vierge, de Giovanni da Gaeta.

 

 

COMMENT REJOINDRE GAETA

 

En Voiture
Prenez l’autoroute A1 (autostrada del Sole), sortez à Cassino et prenez la SS 630 jusqu’à Formia.
En Bus
Autocar au départ de la gare de Formia à destination de Gaeta toutes les 15 minutes.
En Train
Prenez le train Roma-Napoli, descendez à la gare de Formia d’où part l’autocar Formia-Gaeta.

Suggestions


There are no advices. Login to insert a new one!

Social Advices