<

Tivoli

Un guide pour visiter la ville de Tivoli, ses palais, des bâtiments historiques, ses églises et ses places : un voyage à la découverte des trésors cachés de l’une des villes les plus anciennes des alentours de Rome.


La ville de Tivoli est située sur les pentes des Monts Tiburtini, sur les rivages du fleuve Aniene en correspondance d’une pittoresque cascade. Tivoli est un véritable bijou architectonique aux origines tellement anciennes d’être nommée dans l’Enéide de Virgile sous le nom de Tibur Superbum (Eneide livre VII), nom marqué sur le blason de la ville. 


Aujourd’hui Tivoli est une des localités touristiques les plus animées du Latium, grâce notamment à ses célèbres villa et ses majestueux complexes architectoniques. Le centre historique de la ville de Tivoli est un exemple superbe de l’urbanisme du Moyen-Age, riche de ruelles et anciennes boutiques. Durant la visite de Tivoli vous aurez l’occasion de visiter également des villas historiques de grande beauté, comme la Villa Adriana et le parc de la Villa Gregoriana, abritant une très belle cascade.


 

HISTORIQUE DE TIVOLI

 

Comme le témoignent les ruines du Sanctuaire d’Hercule, les premiers regroupements sur le terroir de Tivoli remontent déjà au deuxième siècle. Dans le premier siècle apr J.-C., Tivoli abrita de nombreuses villas romaines, dont celle d’Horace, Cassio et Adrien. A l’époque du Moyen-Age Tivoli fut disputée entre les barons de Subiaco et les familles des Colonna et des Orsini. Au fil des siècles, elle devint une commune autonome placée sous la gestion d’Enrique IV et de Frédéric Barberousse qui donna à la ville le blason figurant l’aigle impériale.
 
A cette époque de stabilité, suivit une période de luttes sanguinaires entre la famille des Orsini et des Colonna qui décima la population. Vers la fin du XVe siècle le Gouvernement de la ville fut confié à d’importants membres des familles des Colonna, Gonzaga, D’Este, Carafa, Farnese, Barberini et Chigi. 


Vers la fin du XVIIIe siècle la population de Tivoli comptait plus de 6.000 personnes, avant d’être frappée par un autre événement catastrophique le 16 novembre 1862, lorsque le fleuve Aniene déborda, suite à une forte inondation, en détruisant nombre d’édifices. En 1863, le dernier pape-roi Pie IX, fit construire à Tivoli les Acque Albule mieux connues sous le nom de Thermes de Rome, les sources de soufre renommées pour leurs propriétés curatives. Durant la Seconde Guerre Mondiale Tivoli fut bombardée par les anglo-américains qui visaient à détruire les nœuds ferroviaires reliant Rome à la mer Adriatique.


 

QUOI VISITER à TIVOLI

 

Eglise de Sainte- Marie-Majeure : elle a été érigée sous le pape Simplicius. A l’entrée de l’église on peut admirer le majestueux portail gotique érigé par le sculpteur Angelo da Tivoli et à gauche, le campanile. A l’intérieur, sont conservées des œuvres importantes de l’architecte Galvani et une image de la Madone des Grâces de Jacopo Torriti, offerte par le Pape Simplicius.


Eglise de Saint-Silvestre : érigée au XIIe siècle, l’église présente un plan romain à trois nefs avec deux rangées de colonnes de marbre. A l’intérieur de l’église, sur l’arc de triomphe et l’abside, on peut apprécier des fresques de rare beauté remontant au XII siècle, qui figurent la légende de l’Empereur Constantin et de Saint-Silvestre.


L’amphithéâtre romain : ce majestueux bâtiment a été découvert vers l’année 1950 et rapidement restauré. Dans l’époque antique il y avait lieu les combats entre gladiateurs et animaux et les jeux de la chasse (venatio). La structure d’étend dans une arène centrale de 60m x 40m.

 

Villa Adriana : l'antique résidence de l'Empereur Adrien est l'un des édifices de la Rome antique les plus célèbres et visités des alentours de Rome. La visite de la villa est une expérience à ne pas manquer pour les férus de l'art, de l'histoire et de la culture de la Rome antique.

 

Villa d’Este : elle fut construite vers l’année 1550 par Pirro Ligorio, sous l’ordre du Cardinal Ippolito d’Este, le fils de Lucrezia Borgia et d’Alfonso d’Este. La villa abrite des fontaines majestueuses d’où coule l’eau du fleuve Aniene. La cour était autrefois le cloître du monastère des Bénédictins, actuellement inséré dans l’édifice monumental de la ville.


Cathédrale de Saint Laurent : elle a été construite dans le Ve siècle sur le terroir qui autrefois abritait le Forum Romain. Construite à nouveau par le cardinal Giulio Roma en 1635 en style baroque, la structure de l’église présente seulement un nef dotée de chapelles latérales. Parmi les œuvres les plus importantes conservées dans la cathédrale, il y a la Déposition de Jésus-Christ, un exemple superbe de la sculpture en bois du Moyen-Age, et le Triptyque du Sauveur, un tableau remontant au XIIe siècle. 



COMMENT ARRIVER A TIVOLI

En Train
Depuis la Gare Termini prenez la ligne B du métro en direction de Rebibbia et descendez à la station « Ponte Mammolo », d’où partent les autocars CO.TRA.L. Roma-Tivoli.
En Voiture
De l’autoroute A1 suivez les signalisations routières à destination de l’autoroute A24 et sortez à “Tivoli centre-ville”.

Suggestions


There are no advices. Login to insert a new one!

Social Advices